Lyon Urban Trail by night : compte-rendu

Le 8 novembre dernier, je participais à la toute première édition du Lyon Urban Trail by night. Une première édition du LUT de nuit qui a rassemblé plus de 4000 participants sur 13 ou 24km. Départ lancé un peu avant 19h sur les pentes de Saint-Just, en passant par la basilique de Fourvière et la célèbre « montée de la Sara ». Une superbe édition nocturne, voici mon compte-rendu …

Lyon-Urban-Trail-by-night

« Lyon est à nous ce soir »

C’est dans une ambiance survoltée que le speaker nous annonce que le parcours de 13km fait en réalité 14,5km, et que « quand on aime on ne compte pas ». On était tous impatients de pouvoir fouler les hauteurs de Lyon en ce samedi soir. Coté conditions climatiques, c’était l’idéal, frais, pas de vent, et pas un nuage, nous laissant admirer cette ville de Lyon sous son angle nocturne.

Les organisateurs du Lyon Urban Trail by night ont opté pour des départs en vagues successives (le 13km en premier). Étant dans les 80 premiers sur la ligne de départ, je suis parti dans la première vague un peu avant 19h. Je savais déjà que nous allions dans des passages étroits, et qu’il valait mieux partir dans les premiers pour éviter de se faire coincer par les autres coureurs.

LUTbynight

Nous avons évolué sur « route ouverte« , c’est à dire que les voitures circulaient, les routes que nous empruntions n’étaient pas barrées (des policiers et bénévoles faisaient néanmoins la circulation) mais ça n’a pas été gênant, il fallait juste rester concentré sur son environnement.

Courir de nuit ça change un peu la donne. Il faut être dans sa course tout en étant attentif à son environnement. Même si nous courions en ville, le Lyon Urban Trail by night réservait des zones peu ou pas éclairées. La frontale était donc de rigueur puisque les obstacles ne manquent pas en milieu urbain.

Concernant le parcours en lui-même, les 14,5 km n’étaient pas de tout repos. Il s’agissait bien d’un trail urbain, des montées d’escaliers, des montées tout court, des descentes glissantes, des zones étroites, tout y est passé ! Un parcours technique donc où les jambes ont soufferts et où il fallait pouvoir changer de rythme assez souvent.

LUTbynight

Lyon Urban Trail by night : mon parcours

J’ai fini cette première édition du LUT by night 2014 en 1h20 et 24 secs. Au classement je termine 94ème « from scratch » et 60ème dans ma catégorie (Sénior homme). Malgré mon manque d’entrainement sur le dénivelé puisque je ne cours que sur plat depuis plusieurs mois, j’ai réussi à bien récupérer et j’ai pu relancer ma foulée à chaque fin d’escaliers.

Coté équipement, je suis parti avec du long pour avoir suffisamment chaud, un camel back sans la poche d’eau, ma frontale Kalenji et ma Nike Sport Watch. Il faisait frais, presque froid et malgré les lampadaires on y voyait pas grand chose. J’ai également pris mes nouvelles Mizuno Wave Inspire 10 que j’avais portée durant près de 40km.

LUTbynight2014

Je ne me suis pas arrêté au ravitaillement,comme à mon habitude en dessous de 15km. Le plus dur physiquement a été d’alterner les rythmes de foulée. Montées raides, escaliers, descentes raides, escaliers, plat … répétez l’opération sur 14,5 km ! J’avais fait le choix dès l’ouverture de me contenter du 13km et de laisser tomber le 24km, et je suis ravi de l’avoir fait.

Le Lyon Urban Trail by night 2014 a été une vraie réussite, de l’organisation à l’ambiance qui y régnait. Malgré la nuit, de nombreux spectateurs se sont massés pour nous encourager tout au long de ce parcours nocturne sur les hauteurs de Lyon. C’était vraiment chouette ! Content de ma performance, j’ai rien lâché même si j’ai bien senti le manque d’entraînement dans les montées/descentes.

Les meilleures expressions que j’ai pu entendre durant la course :
– « Bravo, bravo, c’est bientôt l’apéro »
– « Et on dit merci qui ? Merci Jacques et Michelle »
– « Ces gens sont fous, courir un samedi soir ?! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *