Comment se fixer un objectif en course à pied ?

Alors que le semi-marathon du Run in Lyon approche à grand pas, je vous explique comment je me suis fixé mon objectif de terminer les 21,3 Km en moins d’1h40. De manière général, je me fixe toujours un objectif quand je participe à une course, qu’il soit en temps ou en distance.

runinlyon

L’importance de connaître ses capacités

Tout objectif doit être basé sur une estimation rationnelle de ce que l’on peut réaliser. Il ne s’agit pas pour moi de prétendre pouvoir terminer un semi-marathon en 1h20, j’en suis pour le moment incapable physiquement. Alors d’où vient ce temps de moins d’1h40 ? Il est basé sur mes courses précédentes et mes différents temps sur cette même distance.

En effet, je sais qu’en juin dernier, j’ai mis 42mins08 pour faire les 10km de l’équipe à Paris. Le parcours était relativement plat, tout comme le parcours du semi du Run in Lyon du 5 octobre prochain. Je peux déjà estimer mon temps en passant par les tableaux de conversion temps/distance : temps estimé à 1h35 soit 4mins41 au kilomètre.

En plus de ça, j’ai déjà couru plusieurs fois plus de 21km lors de courses officielles, même si ce n’était jamais sur du plat. Je sais donc déjà que je peux maintenir la distance. J’ai également fait en février dernier un entrainement en me fixant pour objectif de courir la distance exacte d’un semi-marathon, j’avais mis 1h38mins.

Sur le papier c’est donc un objectif que je peux atteindre si ma condition physique est au rendez-vous.

run-benjamin

Tenir son objectif le jour de la course

C’est l’intérêt de tout objectif, pouvoir être tenu ou même dépassé ! Pas besoin de se mettre une pression d’enfer si votre objectif est à votre portée, l’important est de rester concentrer et d’avoir son objectif en tête.

Il faut bien penser à enclencher sa montre sur la ligne de départ (généralement c’est à l’arrivée que j’oublie d’appuyer). Essayer de se caler sur son rythme au deuxième kilomètre, le premier c’est toujours un peu compliqué avec le monde et l’euphorie du départ.

Sur les courses de grandes ampleures, vous aurez souvent une personne du staff chargée d’un temps référence. Elle porte un drapeau ou un tee-shirt avec le temps d’un sas. Au 10km de l’Équipe à Paris, j’ai donc pu suivre la personne « référente » pour la sas des moins de 40mins et me calquer sur son allure.

Des imprévus peuvent mettre à mal votre objectif : fort vent, pluie diluvienne, pépin physique, mauvais balisage …. Et si vraiment vous le ne sentez pas, n’allez pas vous blesser. Des courses il y a en aura d’autres 😉

lyon

Rendez-vous dimanche prochain !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *