BEME, un réseau social de plus ?

L’application créée par l’entrepreneur et Youtubeur Casey Neistat a bien fait quelques articles de presse en France, mais Beme va t-il vraiment faire plus d’émules dans les prochains mois ? Difficile de se frayer un chemin sur le marché saturé des réseaux sociaux sans un concept béton. C’est ce que je vous propose d’analyser dans la suite de l’article.

casey-neistat-beme

Beme, encore une social app’ ?

Beme est incarné par son créateur, Casey, auteur de “vlogs” quotidiens sur sa Chaine Youtube. Ce new-yorkais est une figure des réseaux sociaux et a déjà réalisé plusieurs publicités vidéos pour des marques comme Nike ou Mercedes. Il est important de souligner qu’il ne s’agit pas de Mr Nobody et que sa notoriété et ses différentes collaborations avec des Youtubers et Viners (comme Jérôme Jarre) ont également eu un rôle important dans le “buzz” que son application Beme a rencontré.

Le concept de Beme est de devoir cacher son capteur de luminosité pour déclencher l’enregistrement vidéo. Autrement dit, il vous faudra coller l’écran de votre iPhone à votre poitrine ou contre un mur pour commencer à faire un vidéo limitée à quelques secondes. Pas de filtre, pas de selfy et avec une impression d’être à la place de l’auteur de la vidéo, Beme veut être une plateforme qui reflète votre “vous” réel. Selon moi, ce concept est à la fois intéressant et hypocrite.

  • Intéressant, puisque le constat de Casey est de dire que les réseaux sociaux sont des vitrines trompeuses et retouchées des personnes. Les filtres, les selfies reflètent des “nous” complètement fantasmés. Ce constat est difficile à remettre en question cependant il est évident que nous ne sommes pas dupes et que nous, internautes, savons faire la part des choses. Nous ne sommes plus bernés par la mise en scène des photos sur les réseaux sociaux.
  • Hypocrite, parce que créer un réseau social en taclant les autres réseaux sociaux est assez difficile à admettre. En plus de ça, le concept de cacher le capteur de luminosité du téléphone est très facilement contournable (un bout de papier ou votre doigt suffiront).

beme-app-1

Un concept novateur … ou pas

Au delà de devoir cacher le capteur de luminosité, Beme n’apporte rien de nouveau sous le soleil. Et au contraire, ne pas voir la personne qui filme nous empêche d’avoir un semblant de contact visuel. À grand coup de stars Youtubers dont il a su s’entourer pour les inciter à utiliser son application et de vlogs sur sa chaîne aux 1 millions d’abonnés, Beme est avant tout une histoire de “bonne visibilité”.

Vous l’aurez compris, je suis septique quant au concept de Beme qui n’apporte rien de nouveau aux utilisateurs. Je ne vois pas Beme détrôner les réseaux sociaux actuels. Le concept ne suffit pas, et reste trop facile à détourner. La possibilité de pouvoir envoyer des réactions photo sur les vidéos reste peut être la vraie valeur ajoutée de l’app.

app-beme

La start-up a quand même déjà levé 2,6 millions de dollars et a donc de quoi se développer. Attendons de voir si de nouvelles fonctionnalités viendront compléter l’app initiale. L’atout de Beme reste son fondateur, Casey, qui nous emmène un peu partout aux États-Unis et nous fait partager sa vie d’entrepreneur.

Pour l’heure, Beme reste très peu utilisé en France et vous n’en avez peut être pas entendu parler. Difficile de savoir ce que cette social app’ va devenir, la communication et la visibilité sont le faire de lance de Beme malgré son concept plutôt banal. Même si honnêtement j’ai dû mal à croire que l’application va percer seulement à grand coup de Youtubers connus.

beme-icon

Pour me rejoindre sur Beme : https://beme.com/blogiou.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *