Canada : première étape, Montréal !

Retour sur mes 8 jours passés dans l’Est du Canada à la découverte de la région de Québec en octobre dernier. Au programme, 4 premiers jours citadins avec la découverte de Montréal et la ville de Québec, puis 3 jours orientés nature, passés au cœur de la région du Saguenay (le dernier jour étant consacré au retour sur Montréal pour reprendre l’avion). Premier article de la série, dédié à Montréal !

L’itinéraire Québécois

canadian-roadtrip

L’idée de départ était, après 2 jours passés à Montréal, d’aller au nord du Québec, remonter le Saint-Laurent, s’arrêter par la ville de Québec, puis passer un peu de temps dans la région naturelle du Saguenay pour enfin redescendre sur Montréal à travers les terres pour prendre notre avion. Nous avions déjà quelques 1150km de prévus pour accomplir cette boucle. Départ de l’aéroport de Lyon à 8h du matin, arrivée à Montréal à 10h du matin le même jour (pratique ce décalage horaire). Le temps de vol entre Lyon et Montréal est en réalité de 8h. Une arrivée plutôt fraiche pour un 10 octobre, avec tout juste 5°c à Montréal.

Il vous faudra répondre à un petit questionnaire dans l’avion avec quelques questions très pointues dont “Avez-vous pour projet de visiter une ferme durant votre séjour ?”. Le passage à la douane a été très rapide avec simplement 2 questions “Vous venez pour les vacances ?” et “Vous savez où vous allez dormir ?” (pas d’analyse d’empreintes ou de photo). Et nous voilà prêts à fouler les grands espaces Canadiens, euh pardon, Québécois.

1ère étape de ce Canadian Roadtrip, aller chercher notre voiture de location, qui, après avoir décidé de partir sur une voiture un peu plus confortable que le modèle économique, s’avérait être un énorme SUV Dodge “Journey”. Auquel nous avons rajouté un GPS (indispensable au Canada) pour nous guider dans ce périple.

Pourquoi un GPS est indispensable au Canada ?

  • Vous ne connaissez pas les lieux,
  • Les distances n’ont rien à voir avec l’Europe,
  • Les panneaux d’indications sont peu nombreux,
  • Il se peut qu’il n’y ai aucune direction d’indiquée sur des centaines de kilomètres,
  • Au Canada, même avec un GPS ce n’est pas évident, alors sans …

Canada-Dodge-SUV

Direction notre AirBnB au coeur du quartier de Montréal surnommé “la petite Italie” à 2mins de l’arrêt de métro “Jean Talon” et de son superbe marché de produits locaux. La voiture garée et les bagages déposées, nous filons dans le métro, direction le centre ville de Montréal. Surnommée le petit New-York Canadien, la ville est la 2ème plus grande ville du Canada et la métropole de la région du Québec.

Montréal : 10 et 11 Octobre

La métropole du Québec n’est pas aussi impressionnante que New York. Malgré ses hauts buildings, on ne se sent pas écraser et la large végétation toujours présente en fait une ville où il fait bon vivre (du moins quand les températures sont encore positives). Il existe d’ailleurs toute une vie souterraine, protégée du froid si fort qui frappe Montréal l’hiver. En dehors de l’hypercentre, la ville de Montréal est très “aérée”. Toutes les parcelles de la ville ne sont pas bétonnées et cela donne une vraie impression d’espaces vu du haut !

Montréal a beau être une fille francophone, on a dû mal à le réaliser puisque la langue anglaise y est omniprésente. La ville est très internationale et cosmopolite. Ainsi, comme dans les villes Américaines vous trouverez des quartiers Chinois, Italiens, Français etc.. La similitude entre Montréal et les États-Unis est frappante. Un autre point commun avec un bon nombre de villes Américaines, Montréal ne dégage que très peu de chose de part sa “jeunesse”. Je n’ai pas ressenti d’atmosphère particulière que l’on peut ressentir dans les capitales et villes européennes chargées d’histoire. Malgré ça, il existe quand même des quartiers très pittoresques (Square St-Louis).

Montréal de puis le Mont Royal

La ville de Montréal est relativement plate, seul le Mont Royal déroge à la règle avec ses 211 mètres de hauteur. La ville est très aérée, tous les centimètres carrés ne sont pas bétonnés ce qui donne un vrai sentiment d’espace. Ça contraste assez avec les villes européennes souvent très denses. On sent également que les hivers sont rudes (c’est vrai pour tout le Québec) et les infrastructures en témoignent.

Du coté purement touristique, il y a largement de quoi s’occuper à Montréal. Entre son avenue Saint-Catherine (artère commerçante de la ville), son stade Olympique et ses nombreux quartiers vous aurez de quoi faire. Le dollars Canadien étant assez bas (1€ = 1,5 dollars canadien lorsque j’y étais) vous pourrez également faire quelques affaires (surtout sur les marques nord américaines). Cependant les taxes non affichées sont une plaie, pensez à rajouter 15% du prix affiché pour connaitre la valeur finale que vous allez devoir débourser !

Concernant la nourriture, l’Amérique du Nord n’est pas connue pour ses plats variés et équilibrés. Malheureusement, la Canada ne déroge pas à cette règle et le Hamburger/Frite reste le plat principal. La poutine, vous allez assez vite vous en détourner, ça tient chaud mais ce n’est clairement pas très fin. Les prix des restaurants ne sont pas aussi attractifs que l’on pourrait le penser. À chaque note, rajoutez 15% de pourboire (ça reste assez élevé surtout si vous êtes nombreux).

Montreal-StadeOlympique

Demain, départ pour la ville de Québec à un plus de 2h30 de route. Les distances au Canada n’ont rien à voir avec celles d’Europe et se déplacer entre les principales villes du Québec nécessitent un temps de trajet important. Au revoir Montréal, on revient dans 6 jours pour prendre notre avion de retour ! Pour voir plus de photos de ce Roadtrip Canadien, je te donne rendez-vous sur mon compte Instagram !

One Comment

  1. Trop bon! On veut plus de photos au prochain article par contre 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *