[DOSSIER] Jeux video et Youtube

Je me suis intéressé au contenu vidéo lié au jeux vidéo sur YouTube puisque depuis quelques années nous assistons à une véritable explosion des “vidéo test”, “let’s play”, “Vblog” et j’en passe.

Cela fait maintenant quelques mois que je sillonne l’univers -assez fermé- des YouTubers francophones accès sur les jeux vidéo, même si maintenant tout le monde ou presque peut capturer ses parties et les uploader sur YouTube, seule une minorité arrive à sortir du lot.

Diablox9-YouTube

1) Une communauté avec ses ambassadeurs

Les Youtubers francophones “influents” sont dans la quasi-totalité des hommes, âgés pour la plupart entre 20 et 28 ans (30 ans pour Karim alias MrLEV12). Très peu d’entre eux nous dévoilent leur situation professionnelle, vivent-ils complètement de leur aventure YouTube ? Comment arrivent-ils à publier plusieurs vidéos chaque semaine ? Le sujet des retombées financières de leur activité sur YouTube reste bien entendu tabou. Nous avons pu d’ailleurs assister il y a quelques semaines à un “clash” entre YouTubers avec l’aspect business comme principal sujet (voir : Disparition de la AdVen Family). À noter que les YouTubers “influents” semblent vouloir garder ce cercle plutôt confidentiel et se renvoi mutuellement leur public lors de vidéos “défis”, entre eux uniquement …

Au niveau des audiences de ces Youtubers stars, nous sommes en moyenne sur des centaines de milliers d’abonnés pour des dizaines de millions de vues. On peut également remarquer l’énorme succès de DiabloX9 (1 300 000 abonnés et plus de 210 000 000 de vues) qui peut vivre de sa passion grâce aux revenus publicitaires de ses deux chaînes YouTube. Même Cyprien Yov (Monsieur Dream) a créé sa châine dédiée au Gaming avec Squeezie. Aucun d’entre eux ne communique sur les revenus que leur activité génére, certains sont même accusés par la communauté de faire “ça pour le fric”. On sait néanmoins que pour la plupart, ils sont en contact avec des éditeurs de jeux-vidéo et qu’ils sont plusieurs à avoir divers “partenaires” dans le monde high-tech/jeu-vidéo (LDLC, Instant Gaming, Burn controllers …).

cyprien-gaming

2) Des vidéos sophistiquées mais peu qualitatives

L’arrivée du matériel permettant de capturer ses parties au grand public a grandement popularisé les contenus vidéo liés au monde du gaming. Que ce soit le Live Gamer HD Aver Media, le HD-PVR ou Elgato Game Capture, les vidéos sur YouTube sont, techniquement, de très bonne qualité. Même les plus jeunes YouTubers savent manier Sony Vegas qui leur permet d’ajouter des effets professionnels à leurs créations. Enfin, de plus en plus de jeux vidéo surfent sur cette tendance YouTube et propose des modes “studio” ou offrent la possibilité de diffuser directement le “replay” de votre partie sur votre compte YouTube.

Pour moi l’explosion du contenu YouTube a une tendance à tirer vers le bas la qualité des différentes vidéos. Dans le monde du jeux vidéo, le constat est sans appel, les vidéos vont toutes vers un “standard” et beaucoup d’entre elles ne générent aucune valeur ajoutée. Ce principe, se filmer pendant qu’on joue, n’apporte que très peu d’informations intéressantes et ne divertira que les moins exigeant des internautes. En plus de ça, je suis étonné par une certaine médiocrité dans les phases de jeu, on voit clairement que certaines vidéos n’ont aucun scénario, le joueur se contente de jouer et il nous “balance” ça sur YouTube.

Il ne faut pas se voiler la face, la monétisation des vidéos est une des causes à cette standardisation médiocre. On s’en un manque d’originalité évident et le nombre de vues que la vidéo va pouvoir apporter semble primer sur le reste. Même si la qualité technique s’approche des vidéos professionnelles, on est, pour la plupart, loin des vidéos apportant un véritable contenu. Le public, très jeune, semble s’en contenter pour le moment.

 

3) Une nouvelle façon de communiquer pour les annonceurs

Les éditeurs du jeu vidéo l’ont bien compris, YouTube est devenu une véritable devanture commerciale ! Relations presse, organisation d’événements spécialement dédiés aux YouTubers … les éditeurs se sont complètement investis dans ce nouvel eldorado publicitaire. Des entreprises, également liées au monde du jeu vidéo, font des partenariats avec ces YouTubers, LDLC a par exemple lancé, il y a quelques sermaines, son PC “DiabloX9”

Recevoir un exemplaire d’un jeu et se filmer en train de jouer, malheureusement beaucoup de YouTubers s’en contente. Cela à pour conséquence de voir débarquer à un moment les mêmes vidéos sur les grandes chaines YouTube. Là encore, ce sujet semble être un peu sensible puisqu’il n’est généralement pas précisé que ces vidéos sont en quelque sorte “sponsorisées”. Ce genre de contenu à vocation commerciale n’est me semble t-il pas assumé par les Youtubers qui préfèrent dans la grande majorité ne pas en parler pour le plus grand bonheur des éditeurs.

Je vous invite également à lire cet article du “Business Insider” sur les stars Youtube qui gagne plus de 100 000 $ par an grâce à leurs vidéos

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *