Les 5 choses à éviter en course à pied

Du haut de mon âge avancé, je me permets de vous divulguer 5 de mes conseils quand vous courez en public ou non. De nombreuses personnes pensent que pour aller courir, il suffit d’enfiler des chaussures et de s’élancer. Même si dans le fond c’est vrai, dans la réalité il y a quand même quelques petites choses à prendre en compte. Lisez plutôt …

Ces 5 conseils ont été élaborés sur le terrain, lors de mes footings au parc de la tête d’or à Lyon ou lors des compétitions. Dans la rue, quand je marche en rentrant du boulot et que je vois des gens courir. Lorsque parfois, on me demande conseil pour du matériel ou ma façon de m’entraîner. En m’égarant sur des blogs modes, et c’est peut-être la catégorie la plus inspirante.

Je ne prétends pas détenir la vérité absolue sur les points que je cite ci-après, il s’agit plutôt de bon sens.

just-run

1) Évitez le jean/converses. Ne rigolez pas, des personnes qui courent en chaussures de ville et/ou en jean vous en avez surement croisées vous aussi ! Toutes les chaussures ne sont pas adaptées/étudiées pour pratiquer la course à pied. En plus vous faire mal au pied et au dos, vous allez courir dans une posture de pied qui pourra occasionner des blessures. Vous allez aussi détruire vos chaussures de ville (et pire, perdre votre dignité par la même occasion).

2) Ne courez pas avec votre sac à dos de lycéen. Votre Eastpak a beau vous accompagner partout, laissez-le chez vous pour vos sorties running, il n’est pas étudié pour. Si vous avez besoin d’un sac pour y mettre un peu d’eau, vos clés et votre portable, allez voir chez Décathlon il existe de petits sacs exprès pour la course à pieds pour moins de 15 euros (ps : ceci n’est pas un article sponsorisé).

run-eastpack

3) Les dernières Nike à 199€99 ne vous feront pas courir plus vite. Alors oui c’est un truc qui m’énerve, les blogueuses mode ont carrément démocratisé le “je cours avec une paire de Nike ultra chère, ça montre que je suis une vraie runneuse”. Alors d’une, ce n’est pas la paire de chaussures qui fait le coureur, et deuxièmement ce phénomène de courir avec des Nike au pied est très récent en France (ce n’était clairement pas une marque réputée dans le running il y a quelques années).

Il y a d’autres marques, beaucoup plus accessible et qui ont fait leur preuve (Asics, Mizuno, Adidas, New Balance …). Vous n’avez pas besoin d’avoir les même chaussures hors de prix que votre blogueuse favorite (paire qu’elle s’est faite envoyer gratuitement pour écrire un billet avec une tenue stylée).

forest-gump

4) Commencez petit et évoluez à votre rythme. Quand je vois le planning d’entrainement de course à pieds de certaines blogueuses (encore elles !) je me demande combien sont-celles et ceux qui ont été dégoûtés. Pas besoin de faire de fractionné si vous commencez, pas besoin de courir tous les 2 jours, pas besoin de battre des records le premier mois. Allez-y à votre rythme, faites vous plaisir et maintenez une certaine régularité si possible. Ne suivez pas à la lettre le planning des blogueuses, il n’est pas forcément fait pour vous.

5) N’allez pas courir juste après avoir terminé un repas. C’est une question m’a été posée “dois-je aller courir avant ou après un (vrai) repas ?”. Évitez après un repas, c’est du bon sens, vous allez faire un effort intense et répété, tout votre corps va être soumis à rude épreuve. Forcément si vous mangez avant, vous risquez au mieux d’être ballonné au pire de tout faire ressortir. Mangez plutôt un en-cas, une barre de céréale, une banane et hop !

vomir

4 Comments

  1. Il est toujours bon de rappeler les bases !

    J’ai l’impression que tu as un dent contre les blogueuses modeuses runneuses non ? 🙂 (cf article sur les courses féminines ^^)

    Perso je “boycotte” nike, je n’aime pas du tout l’esprit de la marque même si niveau design y’a rien à redire. Je me suis achetée des Nike pour courir (sur recommandation du vendeur de la boutique) résultat j’ai mal au pied alors qu’avec mes bonnes vieilles asics tout roule 🙂

    J’aime pas trop le côté “dépasse toi, franchis tes propres limites” bla bla bla de Nike (ce qui du coup rejoint ton paragraphes sur l’utilité ou non des fractionnés) : y’a des gens qui courent juste parce qu’ils aiment ça, pepere à 8km h et qui en demandent pas plus. Et c’est très bien, il faut de tout pour faire un monde ^^

    1. “J’ai l’impression que tu as une dent contre les blogueuses modeuses runneuses non ?” C’est juste que parfois, je ne les comprends pas 🙂

      Pour ma part, je ne boycott pas Nike, ils commencent à sortir de bons produits running. Mais pour moi ce n’est une marque référence dans le milieu running et leurs prix sont à la hauteur des millions de dollars dépensés en marketing !

      C’est vrai que le “no pain, no gain” a pris le dessus, et certains plannings de runneurs/runneuses amateurs (dont je fais partis) sont en décalages avec le niveau. Pour courir 10km en 55 mins, pas besoin d’aller dans des entraînements ultra poussés.

      La course à pied est selon moi, avant tout, un sport d’expérience.

  2. zekot

    Bonjour,
    Très bons conseils.
    Je vais enfoncer le clou du 4ème et 5ème conseil : celui d’habituer son corps.
    Mon exemple n’est vraiment pas celui à suivre : Pour des raisons organisationnelo-professionnelles, je ne mange jamais le matin avant d’aller courir mes 13 ou 14 km/jour. De 14 à 18km je prend 500ml d’eau ou jus de banane (pas d’acidité ;)) et au delà je prends 2 barres céréales au miel en + (Je mange de tout et en quantité en temps normal). Mon corps a mis bien 4 ans pour s’habituer à ce paramètre. Ce fut une diminution progressive. Tandis que le soir c’est l’inverse, je mange bien et je vais courir après. Pareil j’ai augmenté les quantités progressivement.
    Donc augmenter sa vitesse, sa durée de course, son D+, sa foulée etc…doit se faire dans le même esprit. Cela vous évitera bien des blessures. Ce qui compte le plus et ce qui peut paraître le plus dur dans notre monde hyperactif et stressant c’est : LA RÉGULARITÉ !!! journalière, mensuelle, annuelle (et pas que sur 6 mois…bien sûr).
    Si votre corps a pris l’habitude de ne pas courir après avoir mangé et ceux pendant des dizaines d’années, il le prendra très mal le moment venu. CQFD

    1. Bonsoir Zekot !
      Merci pour ton retour d’expérience 😉
      Régularité c’est le maître mot on est d’accord !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *