L’été, période idéale pour récupérer ?

L’été est une saison pleine de contradictions. C’est un moment de l’année qui est souvent moins chargé, où j’ai plus de temps pour moi mais où bizarrement je fais moins de choses. Certains diront que c’est l’essence même de “l’été”, pouvoir ne rien faire, rester dans son hamac toute la journée en sirotant un Pulco. L’été il fait chaud, trop chaud parfois. Si vous n’avez pas la chance d’habiter au bord de la mer, pratiquer une activité sportive devient très vite compliqué à cause de la chaleur.

summer-sea

Récupération et variation

L’été reste pour moi une période idéale pour récupérer. Les compétitions se sont un peu enchainées (voir : catégorie compte-rendu) depuis avril et un peu de repos s’impose. Néanmoins, je ne compte pas m’arrêter totalement ! N’ayant pas d’objectif de course avant septembre, je vais pouvoir m’éloigner d’un planning d’entraînement pour courir de manière plus “aléatoire”. L’été est également une période idéale pour faire du renforcement musculaire (les salles de sport étant climatisées).

L’été est également propice à la pratique des sports différents. L’Ardèche (dont je suis originaire) étant un lieu tout indiqué pour les sports de nature (via ferrata, canoé, acrobranche, randonnées …). C’est aussi l’occasion de courir dans des endroits différents, sur la plage, en montagne …

Préparation pour la saison qui arrive

La saison à venir reste quand même en ligne de mire. Et les défis ne vont pas manquer avec mon premier “vrai” semi-marathon et un urban trail de nuit ! Malgré ça, une partie de la saison prochaine devrait être plutôt calme à cause de mon Master 2 et quelques autres projets persos qui devraient me prendre beaucoup de temps (voir : Mêler vie étudiante et course à pied).

L’été est une période de remise en forme, où je profite de mon temps libre pour varier de ma pratique sportive habituelle. Tout ça dans le but de revenir au top pour mes objectifs de fin d’année. C’est toujours motivant de se fixer des objectifs. La compétition n’est-elle pas l’accomplissement des centaines de kilomètres parcourus chaque mois à l’entrainement ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *