Mes 23km du Lyon Urban Trail 2015

Cette année encore, j’ai participé au Lyon Urban Trail. Une seconde fois sur le parcours du 23km. Et cette année encore, le parcours éprouvant du LUT était ma première course de la saison. J’ai retrouvé pour mon plus grand plaisir les milliers de marches qui composent le tracé, l’alternance de rythmes (descente, montée, escaliers), la foule et les petites rues secrètes de Lyon.

LUT2015

Le trail urbain Lyonnais

Ce n’est qu’à quelques semaines de la course que j’ai décidé de m’inscrire au Lyon Urban Trail 2015. Cette année, je n’étais pas aussi motivé à y participer, faute à ma reprise de course à pied un peu plus longue que d’habitude. Manque de temps, mal de genou, bref je n’aime pas faire des courses quand je sais que je suis pas au top de ma forme. Malgré tout, et comme mon genou allait mieux, j’ai décidé de m’inscrire pour ma 3eme fois consécutive au Lyon Urban Trail.

Ma préparation était satisfaisante en termes de kilomètres, mais quasi-nulle en terme de dénivelés. J’appréhendais donc quand même ces 23km puisque je ne me sentais pas forcément prêt physiquement. Le parcours du 23km a été légèrement modifié par rapport à l’année dernière, on ne passait plus par le tunnel “mode doux” et on tournait encore un peu plus sur les hauteurs de Lyon.

Encore une fois, la course a été bien gérée par l’organisation, les ravitaillements bien placés et fournis. Plusieurs checkpoints venaient arrêter notre temps tout au long des 23km. Concernant le prix de la course, j’ai déboursé 30 euros pour participer, ce que je trouve relativement cher.

lyon-urban-trail-2015

Ma course, du bon et du moins bon

Pas dans une forme exceptionnelle le jour-j, je sentais que le parcours allait être éprouvant. Les premiers kilomètres se sont enchaînés sans difficulté, le parcours était relativement roulant et nous n’avions encore que quelques marches d’escaliers à notre actif. C’est au 16ème kilomètre que je ressens un échauffement prononcé dans le bas de mes 2 mollets, m’empêchant d’allonger correctement ma foulée.

Malgré tout, j’arrive à finir, non sans mal, ces 23km en 2h05 et 47 secs (voir mon parcours). À la 174ème position sur les 1778 qui ont pris le départ du 23km du Lyon Urban Trail 2015. Un sentiment mitigé à l’arrivée avec d’un coté le fait que je n’ai rien lâché (#OnLacheRien) même avec les 2 mollets en compote, et de l’autre une course en deçà de mes espérances (parcours, météo, plaisir).

Les jours suivants la course ont été “compliqués”. Ma démarche quelque peu “obscure” à cause de l’inflammation des tendons et du bas des mollets. Anti-inflammatoires et pommade aidant je retrouve après quelques jours ma démarche “normale” de marche. Je reste néanmoins à l’arrêt pendant plusieurs semaines “le temps que tout ça se tasse” (comme on dit dans le milieu du grand banditisme).

benjamin-louvat-LUT

2 Comments

  1. zek

    Bravo ! Tu aurais voulu faire mieux ?…mais belle performance tout de même et en progression non ?

    Malgré le peu d’entrainement. C’est l’expérience de cette course qui t’as poussé à t’améliorer même si du coup tu as pris moins de plaisir. Élément fondamental.
    Tu as forcé et ton corps t’as fait comprendre que ça ne lui plaisait pas.

    C’est faces aux épreuves difficilement vécues que l’on retiens le plus…soit tu en fait une force soit tu bannis cette expérience.

    1. Salut Zek et merci pour ton commentaire.

      J’aurais voulu prendre plus de plaisir à courir la course. Au final je m’attendais à un moins bon chrono/classement, puisque mon inflammation m’a quand même “stoppée” dans mon élan.

      J’ai bien saisi le message et préfère rester au repos encore quelques jours avant d’aller trottiner à nouveau. Je ne bannis pas cette déception qui renforce l’expérience 😉

      Benjamin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *